Territoires, Collectivités Locales & Insularités Européennes

Les axes clés pour l'OCCE

  • Soutenir et développer l’économie locale et de proximité grâce aux systèmes territoriaux d’innovation et de croissance par l’économie circulaire ;
  • Favoriser la conjonction de l’espace de production et l’espace de consommation ;
  • Initier des plateformes de concertation pour l’implication des acteurs locaux et pour l’échange optimisé des ressources locales, à travers les bourses locales de commerce des ressources ou la traçabilité / valorisation de ces ressources par la Blockchain;
  • Identifier les opportunités locales, nationales et régionales pour la création de nouveaux territoires circulaires et durables .
demo-attachment-54-Path-1630
Territorial-growth
demo-attachment-56-Path-1633

Les enjeux actuels

Territoires et insularités :
berceaux de solutions durables,
compétitives et attractives​

       La complexité et la rigidité engendrées par la délocalisation internationale de tous les maillons de la chaîne de sourcing et d’approvisionnement au cours de ces 40 dernières années, est fortement remise en cause aujourd’hui. Au cours des 6 derniers mois, la plupart des entreprises s’est rendu compte de la fragilité de leurs circuits d’approvisionnements.
       Par exemple, la crise a engendré d’importants surcoûts au-delà de la raréfaction de certaines marchandises. Le fret aérien a vu ses prix augmenter de 5 à 10 fois en rapport avec la situation antérieure, y compris vers les insularités.

Les activités locales sont plus flexibles aux ajustements urgents.

       Nous avons redécouvert que la résilience ajoutée à l’efficacité d’un système économique et écologique, tiennent dans le local, assurant disponibilité et respect de la ressource, durabilité ou encore emplois de proximité. Au-delà, il a été compris que l’attractivité et la compétitivité territoriale passaient par la relocalisation des activités économiques et par le bon fonctionnement de ces activités en réseaux.

       Le territoire et l’espace géographique constituent une source de solutions attractives et compétitives face à la crise environnementale engendrée par le système linéaire. D’ailleurs, celui-ci ne pourra plus répondre à la demande des 3 milliards de nouveaux consommateurs en moyenne estimés dans les 20 à 30 prochaines années.

       La compétitivité territoriale passe nécessairement par ses acteurs, leur savoir-faire et la meilleure transformation et réemploi possible des ressources disponibles. L’articulation optimisée des dynamiques locales favorise l'émergence de différents systèmes territoriaux d’innovation. La proximité géographique, les liens socio-territoriaux, l’organisation institutionnelle commune, les coopérations, ou encore la complémentarité des activités, sont autant d’avantages offerts par les territoires, les collectivités et les insularités. De plus, l’Europe dispose d’une main d’œuvre qualifiée, d’infrastructures de qualité, d’un large marché de demande et de standards reconnus.

Promouvoir l’Epargne
et l’Investissement Vert local

       Pour la génération locale de plus-values et de croissance liées à l’emploi optimisé des ressources locales, il est important pour le territoire d’envisager sa propre stratégie d’investissement pour la production d’énergie, la transformation de ses ressources ou encore l’évolution de ses savoir-faire.

Bénéfices de l’économie circulaire
pour des territoires variés

       Suite aux bouleversements climatiques et sanitaires, les modèles économiques ne permettent plus d’optimiser les capacités de résistance et de résilience des différents secteurs économiques en Europe. La question de la relance se pose. Pour rendre les territoires plus réactifs face aux différents chocs, l’économie circulaire se fonde sur la diversification et la polyvalence contre l’ultra-spécialisation, la substitution des ressources locales face aux ressources globales, le réemploi optimisé, les énergies renouvelables locales, la réparabilité et la production en petites séries (grâce aux possibilités offertes notamment par l’impression 3D multi-matériaux).

Les bénéfices potentiels sont considérables :

  • 75% des ressources naturelles sont consommées dans les villes ;
  •  50% des déchets globaux y sont produits ;
  • 80% des gaz à effet de serre mondiaux sont émis par les villes.

L’approche territoriale est donc primordiale dans la transition écologique.

       Pour cela, l’économie circulaire permet d’agir à trois niveaux :

  • la conception des déchets et la maîtrise de la pollution ;
  • le maintien des produits en service ;
  • la regénération du système naturel.

       La gouvernance territoriale a un rôle majeur dans l’application de ces principes. Effectivement, la focalisation sur l’échelle territoriale favorise une planification spécifique à la localité.

       De même, cela permet d’accéder à divers dispositifs pour stimuler des actions localisées, avec des résultats immédiats. C’est par exemple le cas des projets européens locaux ou transnationaux, accessibles aux collectivités territoriales. L’avantage est de bénéficier d’appui technique et financier. Cela permet d’impulser des projets durables, de partager les bonnes pratiques, d’accroître la visibilité du territoire, de développer des compétences internes et de maîtriser les normes européennes.

Normes de durabilité des villes
et cadre réglementaire

       Il existe aujourd’hui des indicateurs de durabilité des villes et communautés territoriales. À ce titre, la norme ISO 37120 s’adresse aux pouvoirs publics, entreprises, chercheurs, institutions consulaires ou tout autre acteur du développement socio-économique. Il permet d’évaluer la performance des villes en matière de durabilité des services et de qualité de vie. Ce qui favorise une harmonisation de critères et une mise en commun des pratiques. L’évaluation vise une approche intégrée. Les domaines abordés sont multiples : économie, éducation, énergie, environnement, finance, interventions d'urgence, gouvernance, santé, loisirs, sécurité, abris, déchets, télécommunications et innovation, transports, aménagement, eaux usées, eau et services d'assainissement.

       Plus récemment, les normes ISO 37122 et ISO 37123 viennent compléter la première avec des critères plus spécifiques de durabilité sociétale, économique et environnementale (Indicateurs pour les services urbains et la qualité de vie).

       Ce référentiel s’accorde avec les orientations stratégiques de la Commission européenne. C’est à travers le Schéma de développement de l'espace communautaire (SDEC) que l’UE a défini des objectifs communs pour le territoire européen en 1999. Un Agenda territorial de l'Union européenne a ensuite été adopté en 2007, puis l'Agenda territorial de l'Union européenne 2020 (AT2020) en 2011. Ceci afin d’atteindre des objectifs de croissance intelligente et durable, en intégrant les dimensions territoriales en Europe et les particularités de chaque région. C’est de là dont découle la stratégie Europe 2020, mettant la croissance durable en première ligne. Des mesures supplémentaires ont également été fixées pour la nouvelle échéance (2021-2027) pour soutenir l’innovation des régions européennes. Les stratégies européennes de cohésion territoriale ont également été fixées sur la base des spécificités géographiques (European Grouping of Territorial Cooperation ).

Les Propositions clés de l’OCCE
pour les Territoires, les Collectivités locales
et les insularités européennes

  • Créer un système de labellisation européenne pour promouvoir les efforts des territoires ayant mis en place les principes de l’économie circulaire ;
  • Stimuler le partage de bonnes pratiques, d’informations, de bons exemples des territoires ayant réussi leur transition vers une économie circulaire (création d’une plateforme commune de partage), car l’orientation d’un territoire vers un modèle d’économie circulaire peut paraître trop complexe et ainsi démotiver les acteurs impliqués ;
  • Élaborer des critères de durabilité dans la passation de marchés publics ;
  • Centraliser et rendre accessible des données agrégées sur les ressources locales et acteurs territoriaux ;
  • Organiser des rencontres au niveau des collectivités afin de stimuler des partenariats ;
  • Proposer des plateformes de mise en commun d’outils et d’infrastructures de qualité ;
  • Concevoir des dispositifs de promotion de marchés locaux ;
  • Contribuer à la mise en œuvre des politiques de soutien aux territoires ;
  • Veiller à ce que les mesures d’incitation ne limitent pas la diversification locale : des subventions peuvent par exemple verrouiller les secteurs d’activités ;
  • Développer un écosystème intégré des territoires similaires afin de pallier les forces et faiblesses de chacun.

Premier e-simulateur
pour le développement des activités économiques durables
dans les territoires insulaires
et métropolitains européens

       L’OCCE a développé un outil de simulation innovant pour le calcul de valorisation des ressources, la création d’activités et d’emplois nouveaux, ainsi que la prise en compte des besoins en énergies renouvelables pour les territoires locaux grâce à l’économie circulaire.

       En indiquant le nombre d’habitants de vos territoires, sera obtenu une estimation fiable de la transformation d’un déchet en ressources locales, permettant elle-même d’être valorisées localement.  

Collaborez avec l’OCCE

en vue de la transition vers des territoires européens durables.
Faites un don de sens en partageant vos expériences sur le sujet:

demo-attachment-44-Group-582

Quelle est votre proposition ?

demo-attachment-44-Group-582

Participer à nos conférences en ligne

Contact Us

Emergence Startups - Faites émerger vos idées de projets

L’OCCE accompagne les porteurs de projets intéressés par la relocalisation industrielle en Europe. Découvrez les modalités de soutien proposées par Emergence Startups.

Rejoignez l'OCCE

L’OCCE aborde l’alternative des territoires circulaires en Europe. Prenez part aux réflexions et intégrez le Collège Territoires, Collectivités Locales & Insularités Européennes.

 

Adhérez vous aussi à l'OCCE

demo-attachment-45-Group-622